Apple se bat pour notre confidentialité et celle de nos données

Depuis plusieurs mois, Apple se démarque des autres géants de l’informatique, dans le domaine des données personelles, comme Google et facebook notamment. Lors de la présentation du nouveau système d’exploitation pour iPhone et iPad, en juin 2020, Apple a présenté la fonction “IDFA”. Cette fonction intégrée à iOS 14 obligera toutes les applications installées sur nos appareils à nous demander l’autorisation de collecter nos données ou de le lui interdire.

Cette fonction a été retardée face à la pression de certains géants d’internet. Mais Apple confirme son arrivée prochaine, certainement début 2021. Les dirigants de la marque à la Pomme ont précisé récemment qu’aucune application ne ferait exception à cette nouvelle fonctionnalité sous peine d’être bannie des iPhone et iPad. 

Jusqu’à l’arrivée de cette fonctionnalité, les applications installées sur vos appareils pouvaient accèder à certaines informations personnelles et même collecter des données hors de leur fonctionnement. Certaines applications (une application de météo ou un jeu par exemple) peuvent accèder à l’ensemble de votre carnet d’adresse, de vos photos, connaitre votre localisation et tout l’historique de votre navigation sur internet.

Certes, il était déjà possible de limiter l’accès à certaines informations via les réglages de confidentialité mais il est peut pratique d’interdire l’accès aux Contacts à une application de messagerie instantanée, comme Telegram ou WhatsApp. Dès l’arrivée de cette nouvelle fonction, nous aurons connaissance de quelles données sont utilisées par les applications en question et de l’autoriser ou pas.

L’étiquette de confidentialité est en cours de déploiement sur le AppStore, comme ci-dessous.